• Stéphane

Gemmothérapie : tout un pays l’a adoptée



Actuellement, la gemmothérapie est devenue une thérapeutique phare de Roumanie. L’explication est assez simple.

Durant la deuxième moitié du 20e siècle, le pays est sous le joug qu’une dictature qui impose un communisme de type soviétique. Le coup d'état de 1989 met fin à la dictature de Ceausescu et du jour au lendemain, le pays s’ouvre à la démocratie et à une économie de marché.

Mais le peu de moyens et les organismes en place issus du communisme ne permettent pas la mise en place rapide d’une nouvelle économie. Cela prendra du temps. Des décennies.

Le pays est appauvri.

Durant la dictature, les médicaments issus du bloc occidental étaient bannis. Les médecins étaient obligés de travailler avec les remèdes locaux et bon marché : plantes médicinales, homéopathie et naturopathie. Avec l’avènement de la démocratie, les médecins ont continué à être formés sur cette base. Par manque de moyens financiers, le recours aux produits pharmaceutiques occidentaux est resté minime. Cependant, parmi les innovations que la démocratie a permis, il y avait cette nouvelle thérapeutique prometteuse : la gemmothérapie. Bon marché, efficace, elle semblait correspondre aux besoins des médecins qui cherchaient à élargir l’éventail de leurs remèdes possibles.

Rapidement, la « gemmo » a été intégrée aux pratiques médicales et hospitalières. Des résultats encourageants l’ont placée comme une discipline phare. Dans ce pays où la naturopathie ne peut être exercée que par un médecin diplômé, phytothérapie, homéopathie et la nouvelle gemmothérapie sont intégrés dans les études et dans les pratiques médicales.

En 2016, la Roumanie compterait 2000 médecins spécialisés en gemmothérapie sur son territoire. Cette discipline est intégrée dans les études médicales.

Il se peut que loin d’être rétrograde, ce développement de la gemmothérapie, et plus largement des thérapies naturelles au sein des pratiques médicales et hospitalières, ainsi que les attitudes préventives avec ces aides naturelles, soient un exemple pour les générations futures.