• Stéphane

Forces de gemmothérapie



Avec la gemmothérapie, nous nous demandons comment les arbres peuvent prendre soin de nous.

C’est une question légitime.

Comment les macérats de bourgeons peuvent prendre soin de ma santé ?

Une autre question qui peut émerger lorsque nous sommes dans le calme et que l’esprit devient clair est : comment la nature peut prendre soin de moi ?

Ou : comment la vie prend soin de la vie ? Comment la vie manifestée dans la nature peut-elle prendre soin de la vie dans ce corps ?

Car en fait, d’un bourgeon vivant, une information se transmet à ce corps que j’habite. Ce corps qui est le mien (pour cette existence).

Il est probable que notre corps soit simplement un élément mort. Sans vie. Y avez-vous déjà songé ? Un élément aussi vide de vie que lors de notre décès. Nous sommes sans vie. C’est une hypothèse. Et si nous sommes sans vie, il y a une force qui anime ce corps. Ce cadavre est animé. Respiration, croissance, mouvement… cet organisme est animé de forces en permanence. Jusqu’à ce que ces forces sortent de cette enveloppe et aillent ailleurs.

Ce corps a donc une force puissante qui l’anime. En fait, il y a surement plusieurs forces. Une première force qui anime ce corps. Une force puissante et lumineuse. C’est la force de vie. La même force qui vit dans la fleur, dans l’arbre, dans la rivière, dans le nuage ou dans le chat. Une force puissante et indifférenciée. Cette force d’amour est en toute chose de la création. Nous la percevons sous forme de matière, car nos sens nous permettent de percevoir la matière. Elle peut aussi être perçue comme énergie. Comme dans les traditions orientales, les arts énergétiques sont là pour prendre contact avec cette force de vie, cette force d’amour, et en plus de prendre contact, en prendre soin. En nous et autour de nous. D’où les concepts de santé basés sur le Qi des chinois, le Ki des japonais, le Prana des indiens, etc.

Une deuxième force est agissante. Autant la force de vie est indifférenciée et présente en toute chose créée, autant cette autre force puissante est différenciée. Il s’agit de la force de l’âme. Une présence qui est liée à une entité. Cette entité peut être individuelle (l’âme d’une personne, d’un animal, d’une plante, d’un lieu…) ou collective (l’âme d’un peuple, l’âme d’une forêt, etc.).

Deux grandes forces vivantes et agissantes.

Dans le cas de la gemmothérapie, ces deux forces sont agissantes pour influer positivement sur notre santé.

La force de vie générée par le bourgeon, c’est-à-dire la force de vie donnée par l’arbre, focalisée, accueillie par un cueilleur et préparée selon une façon qui respecte au mieux cette force, est une force de vie phénoménale. Concentrée. Focalisée. L’arbre qui donne le bourgeon sait pertinemment que le cueilleur va venir cueillir. C’est un cadeau. Un don. La vie se donne pour prendre soin de la vie.

Dit autrement : un concentré de vie vient apporter sa vitalité lumineuse et rayonnante dans un corps qui a momentanément besoin de ce soutien. La vitalité entre dans le corps humain et déploie une énergie phénoménale. C’est la même énergie qui fait bouger le cosmos. L’énergie de vie est une énergie extrêmement puissante. Là, elle passe d’un corps à l’autre. De l’arbre au corps humain. Par une opération magique que l’on nomme remède. La force de vie change de forme, de contenant.

Concernant la force de l’âme, le macérat de bourgeon apporte aussi une information puissante. L’arbre ne se pose pas de questions. Il est arbre. Pleinement arbre. Sans limites. Sans limitations. Il est ce que nos sens perçoivent : un tronc, des branches, des feuilles, des racines, etc. Et il est bien plus que ce que nos sens perçoivent. Nous ne percevons ni la respiration d’un arbre, ni ses pensées, ni ses émotions, ni sa façon de se relationner aux étoiles lointaines, ni sa façon de connecter à d’autres dimensions. Nous ne percevons qu’une part de l’arbre. Mais ce que nous percevons de l’arbre, et ce que les instruments modernes de mesure nous permettent de percevoir, c’est que l’arbre est un être pleinement vivant et pleinement harmonieux. Il concentre et déploie une force de vie et une force de présence peu communes. Alors un extrait de cet arbre, une partie tendue pour nous aider, est ce bourgeon. Nous le recevons. En mettant en nous cette information, notre âme se souvient qu’elle est autre chose que cette histoire du quotidien. Elle fait un effort. Un effort pour se rappeler à la lumière. Au-delà d’un emploi, au-delà d’une situation familiale, au-delà d’une situation sociale, économique ou politique, notre âme se souvient. Elle est un « autre chose » que cette histoire à laquelle nous donnons sens durant la journée. Notre âme aspire au beau. Elle aspire à la beauté du monde. A la lumière du monde. Notre âme est le moteur qui met en mouvement les forces de vie. En nous et dans le monde.

Faire appel à un remède d’arbre, un remède vivant, est une façon de lancer un appel à revenir à la santé. Revenir à la conscience que nous sommes des êtres de vie.

Revenir à la conscience que nous sommes des êtres de lumière.

Revenir à la conscience que cette vie et cette lumière sont vitales dans notre existence.

Il est possible qu’il y ait à travers la gemmothérapie une force collective « gemmothérapie », qui participe, avec les arbres, les êtres visibles et invisibles des forêts, et aussi avec les humains, à générer une conscience lumineuse, proche de la nature, et clairement guérissante.