Gemmo sensible et cueillette



Lors de la formation par correspondance, diverses questions concernant la cueillette ont été soulevées. Parmi ces questions, une suggestion est arrivée sous forme d'observation par une stagiaire (merci). Cela a amené une réponse que nous partageons dans cet article.

J'ai hâte d'aller cueillir "en douceur" les bourgeons de mon figuier, même si j'ai la désagréable sensation d'enlever quelque chose à cet arbre...

Cette remarque entraine de nombreuses écoutes possibles.

Tout d’abord la « hâte », l’empressement, est comme l’appel d’un fleuve. Un mouvement est possible, est nous pouvons choisir de nous mettre dans le mouvement où pas. Un peu comme si nous étions sur une berge de fleuve, et que nous voyons des bateaux descendre le cours d’eau. Il peut y avoir l’envie d’essayer, l’appel de se lancer... quel que soit l’élan, nous avons le choix de faire cela et à notre propre rythme.

Une fois dans le courant, il s’agit de se laisser porter. Sans effort. C’est juste une expérience et une aventure sur la berge.

Parfois, en fin d’hiver, les étalages de jeunes plants dans la nature, sur les marchés et supermarchés amènent une excitation chez les jardiniers. Une pulsion de planter. Tout comme nos relations humaines sont teintées de pulsions, nous pouvons observer cela, nous pouvons prendre le temps d’observer. Nous pouvons percevoir s’il s’agit d’une pulsion qui nous traverse ou d’un élan qui nous pousse de l’intérieur. Puis effectivement, revenant à un état paisible, agir selon notre élan paisible et aimant. Cela nous remet dans une attitude aimante. Par amour pour les êtres malades et les plantes, on peut cueillir... ou pas. Si nous cueillons ou pas, l’univers reste équilibré, pas de problème. Il n’y a pas d’enjeu. Juste l’expérience et la sensation intime d’être à la bonne place ou pas. Puis d’ajuster si nécessaire.

Dans l’amour, il y a une grande force et une diversité de déploiement, depuis le déploiement délicat d’une fleur à l’étreinte amoureuse de deux tigres.

La cueillette en douceur peut se faire à différents niveaux.

> Il peut s’agir de cueillir en petite quantité pour avoir un ou deux flacons de macérats de bourgeons (15 à 30 ml de produit final après filtration).

> Il peut s’agir aussi de cueillir plus ou moins mais avec une certaine lenteur et un geste délicat. Parfois nous cueillons plus car nous savons que dans notre entourage, ce remède permettra à des personnes ou des animaux de moins souffrir. Cela participera à leur guérison. Nous savons alors intimement que la nature nous guide et nous soutien dans cette cueillette empathique. Dans sa générosité, la nature souhaite offrir des bienfaits guérissants. La douceur permet d’accueillir cela comme un don. Votre geste est inspiré, soutenu, et vous savez alors quelle quantité cueillir.

> Il peut s’agir aussi de cueillir sans cueillir. Nous sommes alors dans de l’informatif, et nous dépassons le contexte traditionnel de gemmothérapie pour aborder le contexte des élixirs et des messages des arbres.

Lorsque l’attitude est cohérente, nous n’enlevons rien.

Nous ne venons pas en conquérants prélever un dû. Nous venons en poètes accueillir un don. La posture est très différente, et souvent imperceptible par un regard extérieur. Car il s’agit d’une posture interne.

Quelle que soit la taille du don, l’écoute interne permet d’agir avec justesse et cohérence.

Les druides disent que quand on reçoit quelque chose, on donne quelque chose.

Autrement dit, si vous recevez des bourgeons à cueillir, qu’est-ce que vous donnez ? Quoi ? A qui ? Comment ?

Lorsque vous cueillez, pensez à ces druides. Car cueillant, que ce soit beaucoup ou peu, voire une cueillette sans cueillette (« élixirs »), tant que vous restez dans cette cohérence évoquée tout au long de cette lettre, vous êtes dans le druidisme.

Le druide peut être quelqu’un de consacré dans une lignée historique, une lignée humaine. Il existe aussi des druides non consacrés par l’humain. Des druides hors lignée. Car c’est la nature qui les consacre, d’instant en instant, en une sorte de bénédiction.

Dans la douceur de votre cueillette, soyez bénies et bénis.

Et à travers vos cueillettes, profitez-en pour bénir.

Vous êtes soutenu(e).

Allez sans hésitation, le cœur ouvert.

Déployez. Déployez. Déployez.

Libérez votre cœur et agissez selon votre cœur aimant.

Ayez une vie pleine et heureuse.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook