top of page

Oiseaux





Après avoir fait des offrandes à la rivière et aux êtres proches de la rivière, nous avons marché sur le chemin vers la ruine d’une ferme abandonnée. Sur le petit replat devant la ferme nous nous sommes posés un instant pour regarder le paysage. Puis nous avons fait des offrandes de pain. Assez rapidement, des corbeaux sont venus à faible distance prendre les morceaux de pain que nous avions lancé.

« Aujourd’hui tu es là, ils ne te connaissent pas, alors ils restent méfiants et à distance. Quand je viens seul, ils sont plus proches et viennent dès mon arrivée avant que je leur lance du pain. Lorsque j’étais en retraite dans la forêt, les corbeaux m’ont beaucoup accompagné et ont amené des aventures très singulières."


Oriandre aimait les animaux, et particulièrement les chats et les oiseaux, avec une affection particulière aux corbeaux. Un jour il m’enseigna :


"Se connecter aux animaux ne nous connecte en fait ni aux animaux, ni aux éléments qui vivent à travers eux.

Les oiseaux ne nous connectent pas à l’air. Ils ne nous connectent pas non plus au monde animal. Prendre soin des oiseaux nous connecte tout simplement à la vie. Ils sont des manifestations complètes, entières, sans faux semblants, sans obstacles, à la vie qui vibre et se manifeste dans la matière et dans d’autres dimensions. Imaginer qu’un oiseau est uniquement un animal à plume, c’est comme imaginer que l’eau est inerte et sans vie. C’est voir un mouvement ou une matérialisation sans en accepter sa qualité multidimensionnelle.


Chaque animal est une force qui se manifeste et nous invite à voir au-delà. Il y a un esprit à travers cela. Une connexion possible. Il s’agit de s’ouvrir à la connexion.


Les animaux sont des possibilités de connecter à différentes dimensions, en choisissant de voyager ou percevoir ces dimensions. C’est une grande magie que nous avons en tant qu’humains.

Le renard est renard. Le cerf est cerf, et la truite est truite. Ils vivent pleinement leur qualité. Dans la matière et dans d’autres dimensions spirituelles.


L’humain a le pouvoir de se connecter à différents règnes, à différents esprits. Être humain c’est être polymorphe dans le monde des esprits. C’est faire une expérience à la fois dans la matière et à la fois, si nous le souhaitons, si nous y apportons de l’énergie, dans d’autres dimensions, avec la possibilité de voyager dans la magie des autres règnes, que ce soit le règne animal, l’esprit des plantes, les mondes de l’eau ou de la terre originelles…

En y consacrant du temps, de l’énergie, en nous débarrassant de nos limitations, nous devenons des êtres magiques dont le chemin est unique et pourtant non séparé de tout ce qui est. Nous sommes à la fois le Tout et à la fois un chemin unique de perception et de manifestation. Nous sommes un chemin potentiel, une magie potentielle que nous pouvons accepter ou refuser.

Refuser nous apporte une vie avec ses encadrements, ses lois physiques et mentales, ses croyances et limitations qui apportent des joies et des larmes.

Accepter nous apporte une aventure, avec ses avancées et stagnations, ses émerveillements et ses déceptions, mais un mouvement sans cesse agissant, et la claire perception que finalement nous ne sommes absolument pas ce que nous pensions être au départ. Nous nous découvrons et nous découvrons la création, dans ses différentes manifestations, dans ses différentes dimensions. Nous sommes explorateurs d’un monde extérieur et intérieur qui change au fur et à mesure que nos routes se découvrent. Et d’un explorateur qui chemine nous devenons un peu plus proche de l’oiseau, accueillant nos ailes de lumière, et vibrant avec ce qui est, nous devenons la lumière qui choisit de voler, le mouvement pur qui choisit l’immensité."


Stéphane


Commentaires


bottom of page